séculier


séculier

séculier, ière [ sekylje, jɛr ] adj.
• 1260; seculer v. 1190; lat. relig. sæcularis « profane », de sæculum « monde »
1Qui appartient au « siècle », à la vie laïque (opposé à ecclésiastique). laïque, temporel. « Aucune autorité ecclésiastique ou séculière » (Bossuet). Tribunaux séculiers. Le bras séculier.
2Qui vit dans le siècle, dans le monde (opposé à régulier). Clergé, prêtre séculier. N. m. Un séculier : un prêtre séculier (opposé à moine, religieux) .

séculier nom masculin Laïque ou prêtre séculier. ● séculier, séculière adjectif (bas latin saecularis) Se dit d'un prêtre qui n'appartient à aucun ordre ou institut religieux. Se disait de la justice laïque, temporelle. ● séculier, séculière (expressions) adjectif (bas latin saecularis) Bras séculier, puissance de la justice laïque temporelle. Institut séculier, association religieuse dont les membres tendent à l'état de perfection, mais ne sont pas dans la situation canonique des ordres religieux et des congrégations religieuses. ● séculier, séculière (synonymes) adjectif (bas latin saecularis) Se disait de la justice laïque, temporelle.
Contraires :
- régulier

séculier, ère
adj. et n. m.
d1./d HIST Qui appartenait au monde laïque, et non à l'église.
Loc. Le bras séculier: l'autorité temporelle.
d2./d Se dit des ecclésiastiques qui ne sont pas soumis (comme les réguliers) à la règle d'un ordre religieux. Le clergé séculier.
|| n. m. Un séculier.

⇒SÉCULIER, -IÈRE, adj. et subst.
HIST., RELIG. CHRÉT.
A. — Adjectif
1. [En parlant d'une pers.]
a) Laïque. Anton. ecclésiastique, religieux. Juges séculiers. [Les converses] n'étaient pas en nombre pour y suffire, et il y avait en outre deux servantes séculières, Marie-Anne et Marie-Josèphe (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 155).
b) [Qualifie des personnes ayant des engagements particuliers vis-à-vis de Dieu et de l'Église selon des statuts différents, mais dont la caractéristique essentielle est la vie dans le siècle et non en communauté] Anton. régulier. Chanoine séculier. Les prêtres séculiers comme les religieux se trouvèrent ramenés à la condition de simples citoyens (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 556). [En 1727, l'évêque de Strasbourg] reconnaît aux dames [de Remiremont] cette qualité de chanoinesses séculières qui leur tient tant à cœur (Remiremont, Hist. de la Ville et de son Abbaye, Vagney, G. Louis, 1985, p. 103).
2. [En parlant d'un groupe de pers., d'une institution]
a) Qui est composé de personnes ayant des engagements particuliers vis-à-vis de Dieu et de l'Église mais vivant dans le siècle. Anton. régulier. Chanoinesse au chapitre séculier de l'Argentière (FRANCE, Livre ami, 1885, p. 97). Les Sulpiciens sont du clergé séculier. Aucun vœu ne les attache à leur société (BILLY, Introïbo, 1939, p. 39).
b) Institut séculier. ,,Institut de recherche de vie parfaite, dont les membres continuent à vivre dans le monde, sans être astreints à la vie commune`` (Foi t. 1 1968, s.v. siècle). [Démontrer] la parfaite adaptation de la compagnie de Jésus, des sociétés de prêtres, des instituts séculiers aux conditions du monde moderne (Philos., Relig., 1957, p. 44-9).
3. [En parlant d'une chose]
a) Relatif au domaine temporel, laïc, profane. Pouvoir séculier; autorité, cour, justice, puissance séculière; tribunaux séculiers. L'on voit (...) Pierre IV, roi d'Aragon, interdire rigoureusement aux ecclésiastiques d'empiéter sur la juridiction séculière (MÉRIMÉE, Don Pèdre Ier, 1848, p. 31).
Bénéfice séculier. V. bénéfice II A 2 synt. Bras séculier. V. bras I B 3 b hist.
b) Propre au siècle, à la vie dans le siècle, selon le siècle. Deux moines augustins (...) arrivèrent à Paris armés et en habit séculier (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 221). Concilier, tant bien que mal, les nécessités de la vie et du préjugé séculier avec les commandements de la religion (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 177).
c) Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Sainteté tournée vers le temporel, le séculier, le profane (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 133).
B. — Substantif
1. Laïc, laïque. La même Bulle accordait aussi à ce couvent de pouvoir servir de retraite à des séculières qui, dégoûtées du monde, voudraient faire pénitence sans se lier par des vœux (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 50). Le chant terminé, tous les sept [princes-électeurs] prêtaient serment, les séculiers la main sur l'évangile, les ecclésiastiques la main sur le cœur (HUGO, Rhin, 1842, p. 275).
2. Subst. masc. Ecclésiastique vivant dans le siècle. Anton. régulier. La Constituante s'attaqua d'abord aux réguliers (...). On discuta de la réforme des séculiers dans le plus grand calme à partir du 29 mai 1790 et, le 12 juillet, on adopta la Constitution civile du clergé (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 188).
REM. Séculièrement, adv. D'une manière séculière. L'abbesse de Saint-Paul (...) avait juridiction sur des terres et des châteaux, vivait sans clôture et presque séculièrement (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 248).
Prononc. et Orth.:[sekylje], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: seculier, ere; dep. 1740: sé-, ère. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1210 « qui vit dans le siècle, dans le monde » chanoinne seculier (GUIOT DE PROVINS, La Bible, éd. J. Orr, 930); 1269-78 fame seculiere (JEAN DE MEUNG, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 8672); p. ext. id. robe seculiere (ID., ibid., 19405); b) 1306 empl. subst. les seculiers (GUILLAUME GUIART, Branche des royaux Lignages, éd. Wailly et Delisle, 20184); 2. 1269-78 « qui appartient au domaine laïque, temporel » (JEAN DE MEUNG, op. cit., 5640: juge [...] soit seculier ou soit d'iglise); 1546 bras seculier (RABELAIS, Tiers Livre, 48, éd. M. A. Screech, p. 323); 3. déb. XIVe s. « profane, mondain » seculieres vanitez (Ovide Moralisé, VI, 1789, éd. C. de Boer, t. 2). Issu par substitution de suff. de l'a. fr. seculer (1174-76, GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. E. Walberg, 276), empr. au lat. saecularis (v. séculaire). Fréq. abs. littér.:188. Bbg. FREIRE (J. G.). R. port. Filol. 1969-1971, t. 15, n ° 1/2, pp. 481-482.

séculier, ière [sekylje, jɛʀ] adj.
ÉTYM. Déb. XIIIe; seculer, v. 1190; du lat. sæcularis, employé par les auteurs ecclés. au sens de « profane », de sæculum, au sens de « monde, paganisme ». → Siècle.
1 (Déb. XIVe). Qui appartient au siècle (II.), à la vie laïque (par oppos. à ecclésiastique). Laïque, temporel. || Aucune autorité ecclésiastique ni séculière (→ Dogmatiser, cit. 1). || Tribunaux séculiers. Juridiction. — ☑ Loc. Le bras (2.) séculier.
0 La source la plus empoisonnée de tous les malheurs des Grecs (dans l'empire byzantin), c'est qu'ils ne connurent jamais la nature ni les bornes de la puissance ecclésiastique et de la séculière (…) Cette grande distinction, qui est la base sur laquelle repose la tranquillité des peuples, est fondée non seulement sur la religion, mais encore sur la raison et la nature (…)
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, XXII.
2 (Déb. XIIIe). Qui vit dans le siècle, dans le monde (par oppos. à régulier). || Clergé, prêtre séculier. Par ext. || Habit (cit. 18) séculier. || Bénéfices séculiers.N. m. (seculer, v. 1190). || Un séculier : un prêtre (cit. 2) séculier (par oppos. à moine, religieux).
DÉR. Séculièrement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • séculier — séculier, ière (sé ku lié, liè r ; au XVIIe siècle, Chifflet, Gramm. p. 188, dit que séculier se prononce comme hiver) adj. 1°   Qui n est pas engagé par des voeux dans une communauté religieuse, en parlant tant des ecclésiastiques que des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • seculier — Seculier, [seculi]ere. adj. Qui vit dans le siecle. Il se dit tant des Ecclesiastiques que des Laïques par opposition à ceux qui sont engagez par des voeux dans une communauté religieuse. Vie seculiere. estat seculier. Prestres seculiers. clergé… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • seculier — Seculier, Habit seculier, id est, non religieux. Un Prestre seculier …   Thresor de la langue françoyse

  • SÉCULIER — IÈRE. adj. Qui vit dans le siècle. Il se dit tant Des ecclésiastiques que des laïques, par opposition Aux réguliers, à ceux qui sont engagés par des voeux dans une communauté religieuse. Vie séculière. État séculier. Prêtres séculiers. Clergé… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Séculier — Régulier et séculier Les termes régulier et séculier opposent deux modes de fonctionnement face au monde ; leur emploi est associé à la cosmologie perçue par les sacerdotes. Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme ·… …   Wikipédia en Français

  • Séculier et régulier — Régulier et séculier Les termes régulier et séculier opposent deux modes de fonctionnement face au monde ; leur emploi est associé à la cosmologie perçue par les sacerdotes. Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme ·… …   Wikipédia en Français

  • SÉCULIER, IÈRE — adj. Qui vit dans le siècle. Il se dit particulièrement en parlant des Ecclésiastiques et s’oppose à Régulier. Vie séculière. Prêtres séculiers. Clergé séculier. Il signifie aussi Temporel, laïque. Tribunaux séculiers. Juridiction séculière. Fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Clergé séculier — Le clergé séculier est le clergé qui vit «  dans le siècle  » (du latin : sæcularis) au milieu des laïcs, par opposition au clergé régulier qui vit « selon une règle de vie » (du latin : regularis) d’un ordre, d une… …   Wikipédia en Français

  • Etat seculier — État séculier Carte montrant les États séculiers en bleu, et les États religieux en rouge Un État séculier est un État ou pays officiellement neutre sur les sujets de religion, qui ne supporte ni ne s oppose à une croyance ou pratique religieuse… …   Wikipédia en Français

  • Etat séculier — État séculier Carte montrant les États séculiers en bleu, et les États religieux en rouge Un État séculier est un État ou pays officiellement neutre sur les sujets de religion, qui ne supporte ni ne s oppose à une croyance ou pratique religieuse… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.